Notre agriculture

LES CUEILLETTES CHAPEAU
DE PAILLE S’ENGAGENT !

LES CUEILLETTES CHAPEAU <br> DE PAILLE S’ENGAGENT !

Les fermes Chapeau de Paille, rassemblées en Groupement d’Intérêt Economique à but non lucratif, partagent leurs compétences en termes de techniques agricoles ou de pratiques commerciales. Et de génération en génération, tous ces agriculteurs s’appliquent à vous apporter le meilleur de la nature.

Les hommes

De la plantation, à la vente, en passant par l’accueil des écoles, la surveillance de nos plantations, la mise en place des panneaux, la taille des arbres fruitiers, nous sommes toujours présents. Ces travaux en plein air, effectués par nos équipes motivées, nécessitent une adaptation permanente aux conditions climatiques.

La formation est un accompagnement indispensable à la vie de la cueillette. Les salariés de nos cueillettes et leurs responsables se rassemblent régulièrement pour partager leurs savoirs, rencontrer d’autres professionnels, dialoguer notamment avec des experts techniques.

Nous travaillons avec la nature. Son observation permanente guide notre travail au quotidien.

La terre

Le fumier et les composts végétaux contribuent prioritairement à la fertilisation. Les compléments azotés sont évalués, localisés et fractionnés pour coller au cycle naturel de la plante et protéger les réserves en eau.

Dans nos cueillettes nous pratiquons la rotation des cultures afin de maintenir l’équilibre biologique de nos sols.

Nous préférons l’utilisation de paillages naturels, entièrement biodégradables en quelques mois (amidon de maïs ou de pomme de terre) pour les cultures annuelles et le binage des cultures pour entretenir le sol.

l’eau

Pour lutter contre le ruissellement, nous mettons en place un maillage de bandes et allées engazonnées sur plus de 8% de la surface.

La plante

La qualité gustative et la résistance naturelle aux maladies et aux ravageurs sont nos premiers critères du choix variétal.

Nous pratiquons une agriculture locale qui met en valeur les variétés régionales de chaque fruit et de chaque légume. Par cela, nous entretenons une diversité et la sauvegarde de légumes traditionnels et anciens.

L’utilisation des moyens préventifs (balayage et broyage des feuilles du verger, maîtrise des fumures...), le respect des insectes prédateurs appelés auxiliaires (anthocoris, syrphes, ...), la mise en place d’espaces non cultivés (haie, bandes champêtres, bordure de cours d’eau), nous permettent d’assurer une protection des cultures respectueuses de l’environnement.